Are you visiting us from the USA? To get the most relevant information, you may want to visit our
www.proactis.com/us/ site or choose another country from the global selector above

Décision Achats | Chaîne d'approvisionnement : les entreprises sont-elles prêtes pour la reprise ?

La digitalisation s'est largement renforcée au cours des 12 derniers mois, et les achats ont suivi le mouvement. Les outils digitaux aident à mettre en place des processus intelligents et plus fiables pour l'intégration des fournisseurs à distance.

L'heure est à l'optimisme. Avec la multiplication des vaccins anti-Covid et la poursuite des campagnes de vaccination, les mesures sanitaires s'assouplissent considérablement, permettant ainsi un redémarrage de l'activité et des échanges internationaux. Cependant, entre l'apparition de nouveaux variants, les difficultés d'approvisionnement et de distribution de vaccins, les entreprises doivent conserver une démarche agile. En effet, selon le dernier baromètre des marchandises de l'Organisation mondiale du commerce (1), le commerce international pourrait de nouveau accuser un certain retard, tant que toutes les solutions pour endiguer la crise sanitaire n'auront pas été trouvées.

Comment se préparer à une incertitude permanente

La question se pose tout particulièrement pour les chaînes d'approvisionnement. Avec la réouverture des marchés, les entreprises doivent s'interroger : la chaîne d'approvisionnement d'avant la crise est-elle adaptée à ce nouveau contexte ? Les changements apportés au plus fort de la pandémie répondront-ils aux prochains défis ? Mon organisation est-elle encore en capacité de s'adapter rapidement ou une nouvelle routine s'est-elle installée ?

Les équipes achats doivent commencer par analyser les contrats fournisseurs. Ceux contractés avant la pandémie se sont souvent montrés inefficaces face aux défis posés par la crise du Covid. En effet, l'activité d'une entreprise peut avoir évolué pendant la pandémie, ainsi que celle de ses fournisseurs.

Se réengager auprès d'un fournisseur ou décider de poursuivre la collaboration avec un fournisseur existant constitue le moment propice pour réévaluer le contrat et déterminer si des modifications doivent être apportées. Selon le degré d'adéquation, il peut être nécessaire de renégocier le contrat dans son intégralité afin de préserver l'entreprise et la relation commerciale solide qui s'est nouée au fil du temps.

Malheureusement, beaucoup de sociétés n'ont pas résisté à la crise, et certaines d'entre elles peuvent faire partie de la chaîne d'approvisionnement d'une entreprise. Lorsqu'il s'agit de remplacer un fournisseur, il est essentiel de se demander si les stratégies antérieures au Covid, ou même celles mises en place en 2020, sont toujours adaptées.

Perdre un fournisseur fiable n'est jamais bon. Cependant, si cela se produit, il faut savoir saisir l'opportunité de changement et réfléchir aux moyens de réduire les risques et de se prémunir contre d'éventuelles perturbations futures. Serait-il plus judicieux de collaborer avec davantage de fournisseurs pour répartir la demande entre plusieurs entreprises ? Serait-il intéressant de repenser la localisation des fournisseurs et ainsi travailler avec des entreprises "plus proche de chez soi" ?

S'équiper des bons outils pour répondre aux enjeux de la digitalisation

La digitalisation s'est largement renforcée au cours des 12 derniers mois, et les achats ont suivi le mouvement. Les outils digitaux aident à mettre en place des processus intelligents et plus fiables pour l'intégration des fournisseurs à distance. Disposer d'outils offrant une vision globale des fournisseurs est une excellente solution pour mieux maîtriser sa chaîne d'approvisionnement. Les outils de qualification et de sélection des fournisseurs s'intègrent à un répertoire central, qui permet un suivi automatisé des fournisseurs et des contrats, ainsi qu'une mise à jour en libre-service des profils fournisseurs. La visibilité apportée par les plateformes numériques intégrées peut contribuer à réduire le risque.

Le redémarrage de l'économie mondiale devient tangible, et les perspectives se concrétisent pour les entreprises qui ont été bloquées par des fermetures et des perturbations au cours des 15 derniers mois. Mais ce nouveau départ n'est pas sans risque, et la relance ne se fera sans doute pas comme si on appuyait sur un interrupteur.

Il est donc important d'évaluer dès maintenant sa chaîne d'approvisionnement et de prendre les mesures qui permettront de minimiser les risques et de préparer l'entreprise à faire face aux incertitudes qui surviendront sans doute encore dans les mois à venir.

(1) https://www.wto.org/english/news_e/news21_e/wtoi_18feb21_e.htm 

Article dans Décision Achats, par Olivier Jung, Directeur Proactis France.